croix orange
Actualité

Nouvel An 2019. Voeux du Pape François

Après son traditionnel message de Noël porté, en décembre dernier, sur la fraternité, la paix et l’entraide ; le pape François a souhaité adresser un message fort dans le cadre de la Journée mondiale de la paix 2019, message tourné vers « la bonne politique au service de la paix ».

Message pour la Journée mondiale de la paix

Du Pape François.
Thème 2019 : « La bonne politique est au service de la paix ».

« Paix à cette maison !’ »

En envoyant ses disciples en mission, Jésus leur dit : « Dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : ‘‘Paix à cette maison’’. S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra vers vous » (Lc 10, 5-6).

Offrir la paix est au cœur de la mission des disciples du Christ. Et cette offre est adressée à tous ceux qui, hommes et femmes, aspirent à la paix au milieu des drames et des violences de l’histoire humaine. La ‘‘maison’’ dont parle Jésus, c’est chaque famille, chaque communauté, chaque pays, chaque continent, dans sa particularité et dans son histoire ; c’est avant tout chaque personne, sans distinctions ni discriminations. C’est aussi notre ‘‘maison commune’’ : la planète où Dieu nous a mis pour y vivre et dont nous sommes appelés à prendre soin avec sollicitude.

C’est donc également mon vœu au début de l’année nouvelle : ‘‘Paix à cette maison !’’.

Le défi de la bonne politique

La paix est comme l’espérance dont parle le poète Charles Péguy ; elle est comme une fleur fragile qui cherche à s’épanouir au milieu des pierres de la violence. Nous le savons : la recherche du pouvoir à tout prix porte à des abus et à des injustices. La politique est un moyen fondamental pour promouvoir la citoyenneté et les projets de l’homme, mais quand elle n’est pas vécue comme un service à la collectivité humaine par ceux qui l’exercent, elle peut devenir un instrument d’oppression, de marginalisation, voire de destruction.

« Si quelqu’un veut être le premier, dit Jésus, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous » (Mc 9, 35). Comme le soulignait saint Paul VI : « Prendre au sérieux la politique à ses divers niveaux – local, régional et mondial –, c’est affirmer le devoir de l’homme, de tout homme, de reconnaître la réalité concrète et la valeur de la liberté de choix qui lui est offerte pour chercher à réaliser ensemble le bien de la cité, de la nation, de l’humanité »

Sainte Messe Solennité de Marie Mère de Dieu

Depuis la Basilique Saint Pierre, Sainte Messe présidée par le Pape François, pour la Solennité de Marie, Mère de Dieu et Journée Mondiale de la Paix

Sainte Messe Solennité de Marie Mère de Dieu

Huit jours après la Nativité du Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, nous célébrons sa Mère, celle qui lui a donné son être humain, corps et âme par l’Esprit-Saint qui vient sur elle la plaçant dans l’orbite de la paternité divine. C’est pourquoi le concile d’Ephèse en 431, la proclama la Theotokos, la Mère de Dieu, puisque son fils est Dieu, ce qui ne préjuge pas de la différence entre Marie créature humaine et Jésus Fils éternel de Dieu.

« En l’Octave de la Nativité du Seigneur et au jour de sa circoncision, solennité de sainte Marie Mère de Dieu. Au concile d’Ephèse, les Pères l’acclamèrent Théotokos, parce que, en elle, le Verbe prit chair et le Fils de Dieu habita parmi les hommes, lui, le prince de la paix, à qui a été donné le nom au dessus de tout nom. » – Martyrologe romain

croix blanche

Les dernières actus

logo nuit de la lecture
Maison Saint-Yves

Nuit de la lecture 2019

Actualité Nuit de la lecture 2019 Samedi 19 janvier, dans le cadre de la 3e nuit de la lecture, la Médiathèque diocésaine Saint-Yves […]

Voir