croix orange
Actualité

Lourdes : le rendez-vous spirituel des élus du 14 au 17 octobre 2021

Cette année, le treizième pèlerinage des Élus au Sanctuaire marial de Lourdes a pour thème « Le pays, la nation et la patrie dans l’espérance chrétienne ».

Le programme 2021

Jeudi 14 octobre

  • Lancement du pèlerinage

Vendredi 15 octobre

  • Messe d’ouverture à la Grotte des Apparitions
  • « La terre vue de l’homme », avec Jean Philippe Moinet, fondateur de La Revue Civique, auteur et analyste politique
  • « La terre dans l’Écriture », avec le Père Henry de Villefranche, prêtre du diocèse de Paris, professeur d’Écriture Sainte au collège des Bernardins.
  • Démarche de conversion accompagnée par un chapelain du sanctuaire
  • Grande procession mariale aux flambeaux

Samedi 16 octobre

  • Messe à la Basilique Supérieure de l’Immaculée Conception
  • « Le ‘jeu’ diplomatique et politique de l’Église : réalisme ou prophétisme ? », avec Loup Besmond de Senneville, journaliste, envoyé spécial permanent de La Croix à Rome.
  • Chemin de Croix des Espélugues
  • Tables rondes autour des problématiques évoquées lors des conférences
  • Assemblée Générale de Chrétien Élu Public

Dimanche 17 octobre

  • Messe internationale à la Basilique Saint-Pie-X suivie de la procession à la Grotte
  • Liturgie d’action de grâce et envoi

Retour sur l'édition 2020

Message du Père Marc Lambret
Directeur du Service Pastoral d’Etudes Politiques

Chers élus,

Chacun peut s’interroger : « Mon lieu de naissance, que signifie-t-il pour moi, lui qui définit mon identité juste après mon nom et avant ma nationalité ? Et cette dernière, comment détermine-t-elle mes choix et mes solidarités ? Suis je attaché à ma patrie, pour peu que je m’en reconnaisse une, avec ce qu’elle implique de dépendance filiale ? Qui sont mes “pays”, ceux avec qui je peux parler fraternellement de “chez nous” ? »

Notre époque n’est pas la première à connaître un bouleversement de ces notions premières de notre humanité. « Mon père était un Araméen errant » : ainsi se présente le fils d’Abraham au Livre du Deutéronome (Dt 26,5). Sommes-nous tous spirituellement des sémites ? Cette formule du pape Pie XI à la veille de la 2ème guerre mondiale me renvoie-t-elle aux aspirations d’Israël à qui Dieu a promis la Terre, et qui désire cette « ville où tout ensemble ne fait qu’un » (Ps 121,3) ?

Puisse cette espérance assumée par les chrétiens éclairer notre temps et ses graves problèmes géopolitiques !

« Vous avez la mission de faire progresser le pays par l’agriculture, l’élevage, l’exploitation, l’éducation, la culture. Que le pays croisse, que s’accroisse le pays ! Et cela est harassant. Vous avez la mission de consolider la nation ; pas seulement de veiller aux frontières, ce qui est très important, mais aussi d’affermir la nation comme organisme législatif avec ses façons de procéder et ses usages. Oui, consolider la nation. Et vous avez la mission de faire croître la patrie. Pays, nation et patrie sont dans les mains des responsables politiques. Il y a du travail ! Je sais que ce n’est pas facile et que vous transmettez aux membres de votre parlement ce que pense le pape de cela : mon grand respect pour la vocation politique, une des formes les plus élevées de la charité. »
Photo du pape François
Pape François
Au président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez
Le 24 octobre 2020

Message de Bernard Fournier, sénateur de la Loire
Président de l’Association Chrétien Élu Public

Chers amis,

Nous aurons la joie de nous retrouver du 14 au 17 octobre 2021 à Lourdes pour notre pèlerinage annuel qui aura pour thème « Le pays, la nation et la patrie dans l’espérance chrétienne ».

Il nous a paru important de revisiter ces notions de Patrie ou Nation, diverses dans leurs interprétations et très présentes dans le débat actuellement.

Alors qu’il est devenu de plus en plus difficile de se parler et que la violence n’est jamais très loin, comment pouvons-nous, en tant que chrétiens, contribuer au rayonnement de notre pays pour qu’il apporte quelque chose à l’humanité ou comment, à partir de notre ancrage territorial, national, oeuvrer pour un monde meilleur ? « Ce n’est ni la sphère globale, qui annihile, ni la partialité isolée, qui rend stérile » rappelle le Pape François dans Fratelli tutti. C’est ce juste équilibre entre particularisme et universalisme qu’il nous faut trouver, nous, élus chrétiens. C’est-à-dire élargir notre vision pour reconnaître un bien plus grand qui sera bénéfique à tous, et mettre en application localement dans nos territoires les solutions aux problèmes globaux comme les crises écologiques ou sociales par exemple. Que ce principe de subsidiarité soit inspiré par le Christ en qui le vieillard Siméon saluait « la lumière qui éclaire les nations ».

J’espère avoir la joie de vivre avec vous ce moment de rencontre et de spiritualité.

croix blanche

Les dernières actus