croix orange
Actualité

Retour sur la rencontre avec Mgr Claude Rault, évêque émérite de Laghouat (Algérie)

Samedi 9 novembre 2019, s’est tenue une journée de rencontre avec Mgr Claude Rault, Père Blanc et évêque émérite de Laghouat (Algérie). Cette journée de travail s’inscrivait dans le cadre du mois missionnaire extraordinaire d’octobre voulue par le Pape François. Une cinquantaine de personnes ont répondu présent à cette journée qui avait pour thème : « Les chrétiens en Algérie ; comment être disciples missionnaires en milieu non chrétien en Algérie et ici ? ».

Revivez en image les temps-forts

– Mgr Claude Rault revient sur son parcours (du début jusqu’à 27:57)
– Mgr Claude Rault à propos de la fraternité (de la 27:57 jusqu’à 50:40)
– Retour sur le parcours du Père Alain Dieulangard (de 50:40 jusqu’à 01:14.15)
– Mgr Claude Rault à propos du désert (de 01:14.15 jusqu’à la fin)

« Il ne faut pas être nostalgique du passé mais, oui, l’Église en France est entrée en exil. En ville, c’est encore facile de faire communauté mais dans les campagnes, quand on est qu’une dizaine de paroissiens à se rassembler sur plusieurs clochers, ça pose question. C’est durant l’exil que le peuple d’Israël a retrouvé la lumière de Dieu », a souligné Mgr Claude Rault durant cette journée.

« L’Évangile est, au fond, une bonne paire de lunettes pour regarder notre monde. Nous avons reçu de Jésus l’Évangile qui est l’exemple même de sa vie. Au début, Jésus a regardé le monde. Ce n’est qu’après qu’il se choisit des disciples pour être au service de la communauté. Nous, nous avons la même responsabilité. Nous sommes porteurs de l’Évangile. A nous de regarder cette société plurielle avec les mêmes yeux du Christ », a-t-il appelé les personnes présentes.

« L’Église est indispensable et doit être partout dans le monde. Je suis johannique (en lien avec l’Évangile de Saint Jean) : le terme d’évangélisation n’existe pas. Le sommet de l’Évangile est l’amour des uns pour les autres. Charles de Foucauld disait vouloir « crier l’Évangile par toute sa vie ». L’Évangile de Saint Jean s’ancre dans ce comportement de disciple. Le monde dans lequel nous vivons est en quête de sens. J’essaye de le connaître sans juger, sans dire ‘il est pourri’. Nous vivons dans le monde, nous ne sommes pas appelés à être hors société. Je pense qu’il faut apprendre aux gens à penser par eux-mêmes avec l’espérance du cœur », ajoute Mgr Claude Rault durant une de ses interventions.

« L’Église aide au discernement. Discernons à partir des valeurs évangéliques pour savoir contester ce qui ne fait pas vivre des valeurs évangéliques. Nous ne sommes pas des démarcheurs de publicité évangélique, nous sommes des témoins du Christ. Je cherche à me convertir à Dieu, au message de l’Évangile, à l’autre. Pour ce qu’il est de la méthode, il n’y en a pas d’autre que celle de la vie et du témoignage. Cependant, je ne vais pas forcer l’autre à se convertir s’il n’a pas envie. Tout ce que je fais, c’est mon affaire », a-t-il conclu son intervention.

Octobre, mois missionnaire extraordinaire

« Le mois d’octobre 2019 sera le Mois missionnaire extraordinaire afin d’alimenter l’ardeur de l’activité évangélisatrice de l’Église ad gentes… »

C’est ce qu’a souhaité le Pape dans la lettre qu’il a adressée au cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, évoquant l’approche du centenaire, le 30 novembre 2019, de la promulgation de la lettre apostolique Maximum Illud de Benoît XV. Par cette lettre, Benoît XV a voulu replacer  l’Évangile et son annonce au centre de l’engagement missionnaire. Le pape François réaffirme donc l’implication de toute l’Église dans l’élan missionnaire, tel que l’a souhaité le concile Vatican II. Une action qui implique un renouveau de l’Église précisément dans un sens missionnaire. L’action missionnaire est le paradigme de toute œuvre de l’Église et, de ce point de vue, les conférences épiscopales, les diocèses du monde et tous les mouvements doivent se constituer en état  permanent de mission : « Il n’existe aucun aspect de notre activité qui ne se rapporte pas à la Mission », réaffirme le préfet.

Le thème du Mois missionnaire extraordinaire d’octobre 2019 est « Baptisés et envoyés : l’Église du Christ en mission dans le monde », c’est-à-dire la Mission conçue comme proposition de foi que Dieu fait à l’Homme. Parler aujourd’hui de baptisés et d’envoyés signifie que chaque baptisé, à son niveau, peut être missionnaire, peut être l’instrument de la proposition que Dieu veut faire à l’Homme, grâce à son témoignage personnel, par la prière et par son offrande.

croix blanche

Les dernières actus