croix orange
Actualité

Journée diocésaine 2022 de retraite de la Profession de foi

Samedi 7 mai 2022, s’est déroulée la journée diocésaine de retraite de la Profession de foi au sein de l’établissement scolaire Jean XXIII, à Quintin, organisée par la Pastorale des Jeunes et le Service de catéchèse. « C’est une première édition et vous êtes déjà 130 jeunes ! », s’est félicité le Père Guillaume de Montgolfier, délégué épiscopal auprès de la Pastorale des Jeunes et le Service des Vocations.

Photos de l'édition 2022

Retraite diocésaine 2022 de la Profession de foi à Quintin

L'amour du Christ plus fort que tout

Après un accueil musical avec le groupe diocésain AVELIG, différents ateliers ont été proposés aux jeunes tels que « Le Credo, enquête sur Jésus » ou encore « En Jésus, le pardon plus fort que tout ». Ces derniers ont pu notamment recevoir le sacrement de réconciliation durant cette journée, qui leur a été expliqué en amont : qu’est-ce que c’est, comment se déroule-t-il et pourquoi se confesser ?

Le sacrement de réconciliation, aussi appelé sacrement du pardon, de pénitence ou de confession, est avant tout un sacrement, une rencontre avec Dieu. Ce sacrement permet de goûter le Pardon de Dieu qui est d’abord et avant tout une Bonne Nouvelle. Il nous dit que son amour est plus fort que tout, plus fort que nos ruptures, nos refus d’aimer, nos actes et nos paroles qui blessent, plus fort même que ce que nous n’arrivons pas à nous pardonner à nous-mêmes ou aux autres.

Tout au long de cette journée diocésaine, les jeunes ont été invités à relire leur expérience de foi dans leur vie quotidienne. « Quand tout va bien, est-ce que je sais remercier Dieu ? Quand tout va mal, ai-je confiance en Dieu ? M’arrive-t-il de repérer des signes de la présence de Dieu dans ma vie ? Selon moi, à quoi Dieu m’appelle-t-il à être et à vivre ? »

« Viens, suis-moi (Mt 19,21) »

A travers des temps personnels en groupes, les jeunes ont été invités à se questionner sur : Qui est Jésus pour moi ? Quelle place a-t-il dans ma vie quotidienne ? Comment fais-je pour le rencontrer ? Qui veut dire pour moi « être témoin de Jésus ressuscité » ? Qu’est-ce que je ressens quand je vais à la messe ?

Ces temps d’échange en petits groupes se sont appuyés sur les passages bibliques commentés dans le livret d’animation distribué en début de journée : « La bonne annonce de l’Évangile consiste dans l’offrande de la grâce de Dieu au pêcheur ! Dans la figure de Matthieu, les Évangiles nous proposent donc un véritable paradoxe : celui qui est apparemment le plus éloigné de la sainteté peut même devenir un modèle d’accueil de la miséricorde de Dieu et laisser entrevoir les merveilleux effets dans sa propre existence. Dans le récit évangélique, Matthieu répond immédiatement à l’appel de Jésus : ‘Il se leva et suivit [Jésus]’. La concision de la phrase met clairement en évidence la rapidité de Matthieu et répondre à l’appel. Cela signifiait pour lui l’abandon de toute chose, en particulier de ce qui garantissait une source de revenus sûrs. A un moment, il dit sans détour : ‘Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi’ (Mt 19,21) »

«  Nous sommes invités à vivre la résurrection »

« Jésus est pleinement homme et pleinement Dieu. C’est aussi notre frère sans cesser d’être Dieu », a rappelé le Père Guillaume de Montgolfier durant la journée. « Mais comment croire en Jésus Fils de Dieu puisqu’il meurt ? Après son arrestation, il a décidé de ne pas se révolter, de pardonner et d’aimer. » Le Père Guillaume de Montgolfier a pris du temps auprès des jeunes afin de leur expliquer cet élément central du christianisme qu’est la résurrection. « Jésus a été mis au tombeau, il a donné sa vie pour nous. La vie, grâce à la résurrection de Jésus, n’a pas de fin. Nous aussi, nous sommes invités à vivre la résurrection. »

Un jeune, une mère de famille et une animatrice ont donné leur témoignage durant cette préparation à la Profession de foi. Pour Baudoin, 16 ans, « tous les actes de la vie sont importants, les plus petits comme les plus grands ». « Jésus, je l’ai découvert à Lourdes, son amour m’a rempli le cœur. C’est devenu un ami qui t’écoute, un roc sur lequel je peux m’appuyer. » Émilie, mère de deux adolescents, a quant à elle a appelé l’assemblée à poursuivre son chemin de foi. « Je vous invite tous, jeunes comme adultes, à marcher vers les sacrements » car « il n’est jamais trop tard ». Enfin, Mélanie, animatrice en pastorale à Saint-Brieuc, a confié aux jeunes se « fier aux appels du Seigneur ». « Quand les choses ne sont pas telles que je les avais espérées ou imaginées, j’y vois la main du Seigneur. » Celle-ci a témoigné avoir pris ses distances avec le Seigneur durant quelques années, « Lui ne m’a jamais perdue de vue, Il a su rallumer des lumières dans ma vie ».

croix blanche

Les dernières actus

messe chrismale 2022

Nominations – Mai 2022

Actualité Nominations – Mai 2022 « En présentant ces nominations, je souhaite remercier, avec vous, les personnes qui acceptent […]

Voir