croix orange
Actualité

Brunor, dessinateur de BD inspiré par le Christ

Invité par la Médiathèque Saint-Yves, l’auteur et dessinateur de BD Brunor (de son vrai nom Bruno Rabourdin) a donné une conférence vendredi 21 septembre à la Maison Saint-Yves. Sa particularité ? Nous aider à nous poser les bonnes questions sur Dieu à travers sa série « Les Indices Pensables ».

Extraits de la conférence

« Cela fait une dizaine d’années que je publie une série d’enquêtes qui confronte la philosophie, la théologie et les sciences. Il s’agit de savoir ce qui est vérifiable ou non, ce qui tient la route.

« Qui dit indice… dit enquête ! On se rend bien compte de la nuance qui existe entre les preuves et les indices. Les indices respectent la liberté des lecteurs et sollicitent leur intelligence. L’indice n’oblige pas contrairement à la preuve. Sur l’existence de Dieu, nous n’avons pas de preuve mais une quantité d’indices le plus souvent méconnus, voire inconnus.

« Souvent, la société nous questionne, nous les chrétiens. Un jour, j’ai entendu une dame dire : « J’ai envie de croire mais je n’y arrive pas… Il y a trop de choses que je ne comprends pas, trop de trucs compliqués. » J’ai répondu à cette dame en faisant des BD, je n’ai rien inventé mais la collection des Indices Pensables est une manière de l’aider à se mettre en route.

« Pourquoi être chrétien plutôt qu’autre chose ? Pourquoi ne pas choisir agnosticisme qui est très reposant ? J’ai essayé de faire une enquête honnête à travers des indices qui sont le pains d’une réflexion. Dans l’instant que les  indices sont vérifiables, ils en deviennent alors communicables !

« Les aztèques ont fait des offrandes au soleil pour que celui-ci se lève le lendemain. C’est une fausse croyance mais tant que nous ne pouvions pas vérifier que les offrandes étaient liées au lever du soleil, il était difficile de choisir ! Ainsi, la théorie de l’évolution et quelle forme avait la Terre n’ont longtemps pas eu de réponse. Aujourd’hui, c’est le cas, par exemple, d’une existence – ou non – d’une vie après la mort.

« Il y a des informatiques qui sont  irréversibles. Notre soleil a eu un début et aura une fin. Cela n’annonce pas pour autant la fin de l’univers ! Les indices nous permettent d’avancer. Toutes les représentations du monde sont à confronter avec les réalités du monde… et là qu’est le début de l’enquête !

« Aucune science ne permet de dire que Dieu n’existe pas. Cette énigme reste dans le débat philosophique.  La question de l’existence de Dieu n’est pas de la compétence de la science. »

Pourquoi Les indices pensables ?

Dans l’une de ses chroniques, Brunor revient sur les débuts de la série « Les indices Pensables ».

« Les jeunes qui nous entourent sont de plus en plus persuadés que le Dieu de la Bible et de Jésus-Christ est un conte pour les enfants. La crèche, le bœuf et l’âne, les rois mages qui suivent une belle étoile, tous les ingrédients sont rassemblés pour une charmante veillée avec  ses refrains et ses petites lumières. Mais quand on quitte l’enfance, il est normal de ranger dans la boîte à mythes, avec les guirlandes du beau sapin roi des forêts, les santons et les anges, s’ils n’ont pas plus de réalité que le père Noël.

« Avant de quitter les églises, plus ou moins définitivement, les jeunes ont parfois une dernière question à nous poser : ‘Votre foi, sur quoi s’appuie-t-elle ? Tout ça semble tellement invraisemblable, un Dieu qui s’adresse à un peuple, des prophètes qui annoncent un Messie, un sauveur qui, après sa mort, est de nouveau vivant ! Pardon mais reconnaissez, vous qui y croyez, que c’est difficile à croire. Pouvez-vous nous dire sur quoi vous fondez cette foi ? Pouvez-vous nous partager quelques indices !’

« Beaucoup de parents, éducateurs, aumôniers, animateurs de pastorale se trouvent démunis face à ces questions. ‘Nous n’avons pas été formés pour transmettre des indices à des jeunes qui demandent à réfléchir… Pour  croire,  il faut avoir la foi, voilà tout ! Et comment l’avoir si on ne l’a pas ?… La foi ressemble alors à une forteresse privée de pont-levis. Comment entrer ?  Une seule réponse : sautez ! Ou plongez !

« S’il n’y avait aucun indice à partager, on serait en effet démunis, et la foi ne relèverait pas de l’intelligence et de la raison, mais de cette maladie que l’Église appelle le fidéisme, qui consiste à déconnecter la croyance de la raison. Or la bonne nouvelle, et c’est une nouveauté relativement récente, ce qui explique qu’elle ne soit pas encore très connue : il existe beaucoup d’indices de l’existence de Dieu et ces indices sont tous… vérifiables ! »

Emprunter les Indices Pensables

La Médiathèque Saint-Yves possède la collection des Indices Pensables. Chaque album peut être lu de façon indépendante.

Contact
Médiathèque Saint-Yves
81 rue Mathurin Méheut, 22000 Saint-Brieuc
02 96 68 13 64 / mediathequesaintyves@diocese22.fr

croix blanche

Les dernières actus