croix orange
Actualité

Saint Brieuc, abbé en Bretagne du Ve siècle, fêté le 2 mai

Originaire du Pays de Galles où il fut converti à la foi chrétienne par saint Germain d’Auxerre, saint Brieuc – abbé du Ve siècle – gagna l’Armorique. Ses conquêtes apostoliques furent si importantes qu’elles lui permirent de fonder un monastère, puis une église qui prit son nom et le perpétue encore en témoignage de fidélité. Il est fêté le 2 mai.

En savoir plus sur saint Brieuc

Originaire du Pays de Galles – où une paroisse porte toujours son nom, « Landyfriog »  (Landeuvrieg) -, saint Brieuc fut converti à la foi chrétienne par saint Germain d’Auxerre qui assura sa formation intellectuelle et spirituelle. Ordonné prêtre, il exerça d’abord son apostolat dans son pays natal puis, devenu abbé, passa avec ses moines en Armorique où il aborda à l’embouchure du Gouët, aujourd’hui le port du Légué.

Après s’être installé en un lieu où une fontaine et un oratoire perpétuent son souvenir, il établit définitivement son monastère au Champs du Rouvre. Ce monastère, qui se trouvait à l’emplacement où devait s’ériger plus tard la cathédrale, fut avec l’oratoire initial le point de départ de la constitution de la ville de Saint-Brieuc. Sa statue est vénérée dans de nombreuses églises dans le diocèse de Saint-Brieuc, notamment à Gommené, Hillion, Lanvollon, Moustéru, Notre-Dame de Nazareth en Plancoët, Paimpol, Plaintel, Ploubalay, Pluzunet, Senven-Léhart, Tréveneuc (chapelle Saint-Marc) et Yffiniac.

Ce moine du Ve siècle tient une place particulièrement intéressante parmi les saints celtiques de Bretagne. Il fonda, sinon le siège de Saint-Brieuc, du moins l’important monastère qui devint plus tard l’emplacement de ce siège épiscopal… Abbé avec le caractère épiscopal, Brieuc est dominé tout au long de son existence par un double souci : unir les bons, convertir les pécheurs. Ces pécheurs sont figurés par les loups qui, selon la légende, se précipitèrent en bande pour le dévorer, et qu’il dompta par son esprit de foi et sa douceur.

Il est l’un des fondateurs des sept évêchés de Bretagne, qui seront, au cours du Moyen Age, les étapes du pèlerinage des Sept Saints, ou Tro-Breiz.

Fête de Saint Brieuc en image

Retour sur la fête de Saint Brieuc, le 2 mai 2016, en la paroisse qui porte son nom ; célébration présidée Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier.

Etait-il évêque ? On ne le sait pas très bien, car la ville de Saint-Brieuc ne fut érigée en évêché qu'en 844, sous le règne de Nominoé. Une tradition ancienne voulait que des moines missionnaires soient évêques, mais sans siège attitré. Ce fut peut-être le cas pour saint Brieuc. Après sa mort, son corps, inhumé dans l'église qui deviendra la cathédrale et prit son nom, fut transporté à l'abbaye de saint Serge, à Angers, au moment de l'invasion des Normands. En 1210, Pierre, évêque de Saint-Brieuc, obtint pour son église une partie des reliques. On raconte que les ossements de saint Brieuc tressaillirent de joie lorsqu'ils entrèrent dans la cathédrale où on peut encore les vénérer.
croix orange
Serge Kerrien
Diacre permanent

Antienne d’ouverture :

Célébrons aujourd’hui dans la joie la fête de Saint Brieuc.

Par lui, le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière.

Prière d’ouverture :

Seigneur, tu as appelé nos pères à la lumière de l’Évangile par la prédication de saint Brieuc ;

A son exemple et par son intercession, accorde-nous de grandir dans ton amour,

Et de connaître toujours mieux ton Fils venu en ce monde pour éclairer tous les hommes.

croix blanche

Les dernières actus

Au Congrès Mission lors d'une messe

Congrès Mission 2024

Actualité Congrès Mission 2024 « Le Congrès Mission permet à tous les chrétiens de commencer leur année en choisissant de suivre le […]

Voir