croix orange
Actualité

Délégation du diocèse de Shreveport (Louisiane) sur les pas de prêtres missionnaires

En février 2019, une délégation du diocèse de Shreveport, en Louisiane, était venue dans les Côtes d’Armor sur les pas de trois prêtres costarmoricains missionnaires partis aux États-Unis au milieu du XIXème siècle, morts de la Fièvre Jaune qui sévissait alors, dans le cadre de leur mission. Cette même délégation est revenue les 24 et 25 avril 2022 pour préparer notamment le départ d’une délégation costarmoricaine en Louisiane pour le 150ème anniversaire de la mort des prêtres bretons.

Rappel du contexte

En février 2019, une délégation du diocèse de Shreveport, en Louisiane, était venue dans les Côtes d’Armor sur les pas de trois prêtres costarmoricains missionnaires partis aux États-Unis au milieu du XIXème siècle, morts de la Fièvre Jaune qui sévissait alors, dans le cadre de leur mission. Tout avait débuté en décembre 2018 lorsque Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier, reçoit un courrier du Père Peter B. Mangum… « Je vous écris en tant qu’administrateur du diocèse de Shreveport en Louisiane. Ce diocèse, créé à partir du diocèse de Natchitoches, a été fondé en 1853 par l’évêque Auguste Marie Martin venu directement de Bretagne, et dont il fut le premier évêque. »

Ce voyage de quelques jours en France, en 2019, s’inscrivait alors dans un désir de rassembler un maximum d’archives possibles concernant ces prêtres vénérés encore aujourd’hui en Louisiane pour que « l’incroyable récit de leur sacrifice accède à la Congrégation pour la Cause des Saints ». Car, depuis lors, ils sont considérés comme avoir été des « martyres de la charité ». La mission de ces prêtres bretons, qui partirent du port du Havre avec des religieuses (Filles de la Croix) pour se rendre dans des contrées éloignées de Louisiane, fut d’aider les malades lors de la troisième épidémie de Fièvre Jaune la plus dévastatrice de l’histoire des États-Unis d’Amérique. Ces derniers moururent de cette épidémie en 1873, à Shreveport.

Qui étaient les trois prêtres costarmoricains ?

  • Jean-Marie BILER, né à Plourivo le 18 novembre 1839, entré au Grand Séminaire de Saint-Brieuc le 1er octobre 1860, ordonné prêtre le 17 décembre 1864, vicaire à Bréhat, puis à Louannec ; départ pour l’Amérique le 4 janvier 1871, décédé le 26 septembre 1873.
  • François LE VÉZOUËT, né à Brélidy le 10 août 1833, entré au Grand Séminaire de Saint-Brieuc le 1er octobre 1852 où il effectue deux années d’étude ; parti pour Natchitoches en octobre 1854, directeur du collège Saint-Joseph à Natchitoches en 1856, directeur de l’oeuvre de la Propagation de la Foi, décédé le 08 octobre 1873, à l’âge de 40 ans.
  • Jean PIERRE, né à Lanloup le 29 septembre 1831, entré au Grand Séminaire de Saint-Brieuc le 1er octobre 1852 où il effectue deux années d’étude ; parti pour Natchitoches en octobre 1854, ordonné le 22 septembre 1855.

Des cartes les présentant sont disponibles dans leurs paroisses d’origine, ainsi qu’à la Maison Saint-Yves, 81 rue Mathurin Méheut, à Saint-Brieuc.

La délégation du diocèse de Shreveport revient

Une délégation du diocèse de Shreveport (Louisiane) est à nouveau revenue dans les Côtes d’Armor ce dimanche 24 et lundi 25 avril 2022, l’occasion de rencontrer les communautés paroissiales de Lanloup et de Brélidy, avant de rejoindre la Maison diocésaine de Saint-Brieuc.

L’objectif de leur venue est multiple :

  • Approfondir leurs recherches au sein des archives du diocèse de St-Brieuc
  • Vivre un pèlerinage sur les pas des prêtres bretons morts en Louisiane
  • Préparer le départ d’une délégation costarmoricaine en septembre 2023

Dimanche 24 avril 2022, la délégation du diocèse de Shreveport, accompagnée de Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier, ainsi que du Père Hervé Le Vézouët, vicaire général, ont participé à une messe en l’église de Lanloup, paroisse natale de l’abbé Jean PIERRE. Le lendemain, lundi 25 avril, une messe a été organisée en l’église de Brélidy, paroisse natale de l’abbé François LE VÉZOUËT.

Que s'est-il passé entre 2019 et 2022 ?

La Congrégation du Vatican pour la cause des saints a approuvé l’initiation de la cause des trois prêtres costarmoricains. Mgr François Malone, évêque de Shreveport, a confirmé l’appellation de Serviteurs de Dieu le 8 décembre 2020, première étape vers la béatification, puis la canonisation.

Un livre est également paru en Louisiane qui rappelle l’histoire des prêtres bretons partis en Louisiane au XIXeme siècle, morts en « martyrs de la charité ». Cet ouvrage a été réalisé à partir des archives des diocèses bretons mais aussi des recherches de plusieurs historiens qui se sont penchés sur leurs parcours. Aussi, un reportage d’une heure a été réalisé afin de mieux connaître leur vie et leur sacrifice. Ce film sera présenté à différents festivals, dont celui de Cannes.

Des vitraux uniques visibles en Louisiane

D’importants vitraux mentionnant les trois prêtres costarmoricains sont visibles en l’église de la Sainte-Trinité à Shreveport.

La Louisiane en bref

La Louisiane était un territoire de la Nouvelle France, vaste espace contrôlée par les Français en Amérique du Nord aux XVIIème et XVIIIème siècles. L’actuel État de Louisiane (avec pour grandes villes La Nouvelle Orléans, Baton Rouge ou encore Shreveport) qu’une petite partie de la Louisiane du XVIIIème siècle.

L’Église catholique a joué un rôle important dans l’organisation et le développement de la Louisiane, si bien qu’au début du XIXème siècle l’influence reste forte. L’émigration de colons français sera très limitée face à celle britannique, cent fois supérieure. Malgré tout, la présence française a laissé un patrimoine culturel et linguistique important remis en valeur depuis une cinquantaine d’années. Jusqu’à la Guerre de Sécession (1861-1865), la langue française était la plus parlée, avant de régresser. Le français est toujours parlé par une partie de la population, dont les cajuns et les créoles.

Vers 1850, c’est donc dans ce contexte que des missionnaires bretons arrivèrent en Louisiane. Parmi eux : Jean-Marie Biler, François Le Vézouët et Jean Pierre.

Le diocèse de Shreveport, le septième diocèse catholique de Louisiane, a été créé par le pape Jean-Paul II le 16 juin 1986. Mgr William B. Friend a été nommé premier évêque lors de la cérémonie d’installation qui s’est tenue le 30 juillet 1986, dans le Cathédrale Saint-Jean Berchmans. En juillet 1999, le diocèse a acquis une propriété connue sous le nom de Couvent et Académie Saint-Vincent qui avait autrefois servi de Maison Mère et d’établissement d’enseignement des Filles de la Croix.

Le travail de l’Église dans le nord de la Louisiane a véritablement commencé avec la création du diocèse de Natchitoches en 1853. Puis, en 1910, le diocèse d’Alexandrie a vu le jour. Pour reconnaître la population croissante du nord-ouest de la Louisiane, le diocèse d’Alexandrie est officiellement devenu le diocèse d’Alexandria-Shreveport en 1977En janvier 1983, William B. Friend a été consacré évêque d’Alexandria-Shreveport, le plus grand diocèse de Louisiane en termes de kilomètres-carrés. C’est dans ce contexte que le diocèse de Shreveport a émergé trois ans plus tard.

croix blanche

Les dernières actus

Au Congrès Mission lors d'une messe

Congrès Mission 2024

Actualité Congrès Mission 2024 « Le Congrès Mission permet à tous les chrétiens de commencer leur année en choisissant de suivre le […]

Voir